Après une suspension de permis : quel budget prévoir pour une assurance auto ?

Publié le : 11 novembre 20213 mins de lecture

Il est important de s’assurer après un retrait de permis de conduire pour alcoolémie. La suspension de permis engendre une augmentation de risque pour votre assureur. De ce fait, ce dernier a le droit de décider de se protéger en prenant des mesures contre vous. À combien coûte la souscription à une assurance auto après ce retrait de permis ?

 Suspension du permis pour alcoolémie

La conduite sous l’effet de l’alcool présente une exclusion de garantie légale. Le fait de conduire en état d’ivresse est une faute intentionnelle. De ce fait, des sanctions seront prises à votre encontre. Parmi ces sanctions, il est possible que le malus et la majoration de la prime d’assurance augmentent. Comment faire pour s’assurer après une suspension de permis pour alcoolémie ? C’est toutefois possible sur assurance-auto-stupefiant-alcoolemie-retrait-permis.com. Pour répondre à cela, il est préférable de résilier soi-même son contrat. Par conséquent, il sera plus facilement de retrouver une assurance par la suite.

Quel sera le coût d’une assurance après un retrait du permis de conduire ?

Un conducteur dont le permis de conduire a été suspendu doit s’assurer de nouveau. De ce fait, il fera face à une majoration de son contrat même si ce dernier n’a pas été résilié. Le coût pour s’assurer après une suspension de permis pour alcoolémie dépend de la durée de la suspension. En effet, elle peut durer entre 2 à 6 mois. Cependant, la compagnie d’assurance a le droit d’appliquer une surprime pour se protéger de l’augmentation du risque. Si la levée du permis de conduire dure plus de 02 mois, la surprime sera de 50%. Mais au cas où elle durerait plus de 06 mois, la compensation de la surprime peut monter à 100%.

Les démarches à effectuer pour une nouvelle souscription à une assurance ?

Il est impératif pour un conducteur d’informer son assurance auto après un retrait de permis de conduire. Cela est peut-être dû à un délit comme l’alcoolémie. Cependant, le fait de s’assurer après une suspension de permis pour alcoolémie est une obligation pour le fautif. Par conséquent, ce dernier aura au moins 15 jours pour envoyer par courrier recommandé les informations à propos du retrait de son permis de conduire. Plusieurs sociétés d’assurance sont expertes dans les contrats d’assurance relatives au retrait de permis. En cas de non-déclaration de retrait de permis de conduire, votre assureur pourra invoquer la nullité du contrat. Cela peut provoquer un refus de toute couverture en cas de sinistre de leur part.

Plan du site